Note d’intention

Danseuse, enseignante et chorégraphe contemporaine française, j’étudie depuis 2002 les danses issues du candomblé. Mon travail de création est largement habité par cet univers. Mes temps d’immersion au Brésil ont été  guidés par une fascination pour ces gestuelles, nourries de multiples rencontres avec les acteur·rice·s de cette pratique chorégraphique. Mes collectages se sont principalement constitués de façon empirique, dans plusieurs états du Brésil, en milieux artistiques et rituels, et autour de danses de nombreuses divinités. C’est à travers ma propre danse, par des temps de transmission sous forme de stages, mais aussi à travers une conférence-dansée créée en 2016, que j’ai cherché à restituer ces savoirs. Néanmoins, mes notations, écrits et captations vidéos restent inexploitées et n’ont fait, jusqu’à ce jour, l’objet d’aucune publication ni de recherche formelle.

Je réalise aujourd’hui une première recherche, et je choisis, pour des raisons à la fois symboliques et politiques, la divinité d’origine Yoruba Eshou. 

Fanny Vignals